MENTAL A TOUTE EPREUVE

A- COMMENT POSITIVER

Dans cet article vous allez découvrir Comment avoir un mental à toute épreuve, un mental fort, riche, motivateur, positif qui nous permet de changer de mode de vie vers la pensée positive, de se relever, de recommencer à nouveau et de décider de réussir en étant déterminé, après chaque échec.

En tant qu’être humain nous sommes capables de faire des choses extraordinaires mais ce que nous faisons est parfois décevant, nous sommes bloqués, la raison en est la peur : la peur de l’échec, la peur du rejet, la peur de l’inconnu, la peur de ce que pourrait dire les gens…

Comment y remédier? Il faut avoir un mental à toute épreuve.

Il faut avoir une vision positive de la vie.

Surement vous vous demandez “Comment avoir un mental à toute épreuve?”

Oui, Comment avoir un mental positif? Pour positiver, il faut tout simplement passer à l’action!

Les habitudes se créent par la répétition des actions donc pour obtenir les meilleurs résultats il faut mettre en place de meilleures habitudes de travail, de vie en général en commençant par des petits pas au quotidien. Pour vous aider à avoir un mental positif, je vous propose ces exercices au quotidien:

Organisez votre journée; Respirez; Ecrivez votre gratitude; Soyez capable de couper; Partagez et donnez; Ayez le réflex de passer au niveau supérieur; Vérifiez votre état émotionnel.

Plan de cet article:

  • A- Comment positiver
  • B- Comment avoir un mental à toute épreuve
  • C- Conclusion

B- COMMETN AVOIR UN MENTAL A TOUTE EPREUVE

Pour avoir un mental à toute épreuve, il faut commencer par des petits pas, il faut installer de nouveaux petits changements. je partage avec vous quelques recommandations qui ont fait des résultats miraculeux avec mes clients dans les séances d’accompagnement en coaching de vie.

1- Apprendre à développer un mental de gagneur:

En affaires, le succès repose en grande partie sur vos compétences. Mais il ne dépend pas moins de votre confiance en vous-même.

Les évènements de la vie professionnelle mettent en effet votre optimisme à rude épreuve et, sans un mental d’acier, vous serez vite submergé par le doute.

Assurance, résistance au stress et capacité à se transcender dans les grandes occasions, découvrez les ingrédients qui vous forgent un mental à toute épreuve.

2- Relativiser les enjeux:

Restez zen quoiqu’il arrive

Avant d’aborder une épreuve cruciale, demandez-vous quels en sont les enjeux et ce qu’ils représentent pour vous.

Relativiser vous permet d’aborder la situation de manière sereine. Un rendez-vous avec un client, même important, est rarement crucial pour votre carrière.

Il faut s’efforcer de percevoir le côté positif d’un événement et d’éviter de vous laisser submerger par le doute.

Répétez-vous par exemple que la situation pourrait certainement être bien pire. Cet optimisme permet de se rassurer et de tenir malgré une épreuve difficile à traverser.

3- Réagir plutôt que se plaindre

Selon l’adage populaire, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Pensez-y pour rebondir après un échec et continuer à aller de l’avant. Par exemple le champion de tennis. “Après une balle raté, le joueur de tennis va rapidement oublier cet échec, ce passé immédiat, pour se focaliser sur l’action à venir.”

Faites de même avec les différents challenges de votre vie professionnelle.

Par exemple un commercial dans l’agro-alimentaire, affirme enchaîner les rendez-vous clients sans s’appesantir sur les refus éventuels. Il opère dans un marché extrêmement concurrentiel et se trouve plutôt en position de faiblesse vis-à-vis de ses clients.

L’échec fait tout autant partie de son quotidien que la réussite et c’est précisément ce qui le stimule. Chaque rendez-vous est un nouveau défi.”

4- Repousser vos limites

L’audace et l’intrépidité ont toujours été des facteurs de réussite.

C’est en vous mettant en danger que vous pourrez vous distinguer des autres. Surtout, en repoussant vos limites, vous gagnerez en assurance. Plutôt que de vous laisser enfermer dans un train-train quotidien, prenez des risques.

Soyez proactifs en proposant des projets créatifs innovants ou en prenant en main des dossiers qui s’éloignent un peu de votre champ d’intervention mais qui vous permettent d’acquérir de nouvelles compétences.

Par exemple un informaticien de nature plutôt timide, s’est un jour vu proposer par sa hiérarchie d’organiser un séminaire de formation à un logiciel. Avant d’accepter, il a longtemps hésité, de peur de ne pas être à la hauteur. Si les débuts se sont révélés un peu difficiles, il s’est vite pris au jeu et il n’appréhende plus ce type d’exercice.

5- Savoir s’entourer

Votre entourage peut vous soutenir.

Notre entourage est primordial pour notre réussite. En nous valorisant, il nous permet de gagner en confiance.

A l’inverse, lorsque l’on est perpétuellement sous le feu des critiques, il devient difficile de croire en soi, même pour les plus optimistes.

Il est donc important de savoir vous entourer de collaborateurs qui vous estiment et dont les personnalités sont complémentaires à la vôtre. Votre moral se nourrit des encouragements des autres.

L’effet groupe peut aussi permettre de surmonter l’échec et les épreuves difficiles. Ne dit-on pas que l’on est plus fort à plusieurs ?

Alors tâchez de vous faire complimenter et n’oubliez pas de rendre la pareille quand cela se justifie.

6- Repérer les raisons d’un échec

Passez à la loupe les vraies raisons de votre échec.

Un échec n’est évidemment jamais facile à vivre.

Toutefois ce qui distingue le professionnel battant des autres réside en partie dans son aptitude à tirer des enseignements.

Plutôt que de vous morfondre en accusant les autres, analysez les causes de votre échec car, Il est important de rationnaliser l’échec.

Evaluez quelles ont été vos carences, quelle est votre part de responsabilité et ce que vous pouvez faire pour que les choses évoluent.

Cette prise de recul doit vous permettre d’avancer et d’éviter de tomber dans une auto-flagellation qui se traduit par une perte de confiance en vous.

7- Placez des objectifs raisonnables.

Ne pas viser trop loin ou trop grand.

Se fixer des objectifs irréalistes constitue une erreur trop commune.

Loin d’être bénéfique, cet optimisme exagéré conduit à la perte de confiance en soi.

Vous devez être capable de vous fixer des objectifs réalistes.

Mieux vaut en effet accomplir de petites tâches avec succès plutôt que d’échouer dans des entreprises démesurées.

Si vous êtes peu à l’aise à l’oral, ne vous lancez pas tout de suite dans une prise de parole devant 200 personnes.

Testez-vous d’abord devant un petit groupe de personne.

En relevant des défis toujours un peu plus compliqués, vous prendrez progressivement confiance en vous.

Evitez aussi de multiplier les challenges.

Focalisez-vous sur un ou deux objectifs phares pour éviter ainsi de trop se disperser.

8- Relever des défis dans sa vie personnelle

Prenez des risques pour devenir meilleur

Par exemple, pour un cadre en ressources humaines qui s’est lancé un nouveau défi :

Il participera à la course à pied.

Une épreuve pour celui qui ne se considère pas vraiment comme un sportif. Il se prépare depuis quelques semaines à cette compétition qui l’effraie et l’excite à la fois.

Ce chalenge lui permettra de se dépasser.

Le cadre de la vie personnelle est aussi propice à la prise de risque que ce soit à travers une décision importante, un challenge sportif ou une nouvelle expérience.

Ce sont les évènements de la vie de tous les jours qui forgent une grande partie de notre personnalité.

Et votre mental se forge aussi à l’extérieur du bureau.

S’il est important de prendre des risques professionnels, il l’est tout autant d’en prendre dans sa vie privée.

9- Se mettre en confiance

Certains aiment se détendre et lire avant une intervention.

Il est important de se constituer une routine lorsque l’on est confronté à des conditions de contraintes extrêmes.

Nous avons tous nos petits rituels à l’image du sportif de haut niveau avant une épreuve ou du conférencier qui prépare ses prises de paroles.

Les champions développent des stratégies d’auto-conditionnement destinées à provoquer un état de grâce en utilisant des rituels qui jouent une fonction d’amorçage de l’état désiré.

C’est à ce prix qu’ils obtiennent ce sentiment d’aisance voire d’invulnérabilité qui leur permet de se transcender les jours de finale.

A vous donc de vous créer votre petit rituel les jours de situations inconfortables pour passer cette épreuve avec succès.

10- Se faire plaisir avant tout

Le plaisir doit être une de vos motivations.

La notion de plaisir doit être au cœur de vos préoccupations.

Hubert Ripoll développe à ce titre une théorie intéressante. “Les motivations d’une personne peuvent être orientées vers deux aspects entre lesquels elle doit trouver un bon équilibre : son activité et son ego”.

Le champion qui veut à tout prix être le numéro un, et ainsi satisfaire son ego en oubliant de prendre du plaisir, fait fausse route : il n’est pas rare de le voir échouer face à une pression qu’il s’impose lui-même et qui est devenue trop lourde.

Cette recherche constante d’équilibre concerne aussi chacun d’entre nous. Un commercial doit trouver autant de plaisir à développer une relation commerciale avec un client qu’il en a à devenir le meilleur vendeur de son entreprise.

11- Croire en vous

Croire en sa bonne étoile

Un leader se caractérise par sa faculté à fédérer un groupe de personnes autour de lui en leur transmettant son enthousiasme. Habité par cette foi inébranlable en lui-même, il permet aux autres de se dépasser et donner le meilleur d’eux même.

Ainsi, la capacité d’une personne à surmonter une épreuve dépend grandement de sa croyance en cette capacité. Cette autosuggestion, proche de la méthode Coué, n’est pertinente que si vous vous donnez les moyens d’arriver à vos fins. Il ne s’agit pas de verser dans un optimisme béat qui occulterait la réalité mais de croire en votre compétence. Un Everest ne se gravit pas seulement parce que l’on est persuadé de le faire mais aussi parce qu’on s’y est entrainé pour. Alors ayez foi en votre destin et faites tout pour y parvenir.

12- Mettez-vous en mouvement

Adopter une bonne hygiène de vie

Là encore ce conseil s’inspire d’une maxime populaire : “un esprit sain dans un corps sain“.

Il est important que vous entreteniez votre condition physique par des exercices quotidiens pour vous sentir bien mentalement.

Notre condition physique influe sur notre moral et notre confiance en nous-même.

Confronté à une même épreuve et à niveau de compétence égal, le cadre en pleine possession de ses moyens physiques a toujours plus de chance de réussir que celui à qui il manque des heures de sommeil.

De même, vous devez vous accorder suffisamment de pauses dans la journée pour oxygéner votre cerveau.

Passé un certain délai, vous perdez irrémédiablement en concentration et efficacité.

A vous donc de gérer intelligemment votre effort, de garder les tâches les plus compliquées pour les moments où vous êtes au top.

13- Savoir s’isoler pour se retrouver

Souvent un travail d’introspection s’impose.

Sans cesse sollicité, il est parfois difficile de s’accorder quelques instants pour réfléchir un peu, prendre du recul.

S’isoler de son environnement pour s’interroger sur la finalité de ses actions et sur les moyens que l’on emploie pour y parvenir se révèle pourtant primordial.

Ce travail d’introspection permet de prendre la mesure de ses forces et de ses faiblesses, de ses envies et de ses motivations. Autrement dit c’est découvrir et connaitre votre mode de raisonnement.

Si je vous demande “comment raisonnez-vous?” Avez-vous la réponse?

Si oui c’est bien, si non c’est le bon moment de faire le bilan de votre type de raisonnement.

Par exemple, un cadre en banque qui ressent ce besoin de prendre du recul. Il lui arrive de venir sur son lieu de travail plus tôt que d’habitude alors que les bureaux sont quasi vides pour réfléchir sur ce qu’il a accompli récemment, sur ses réussites et ses échecs.”

14- Se remettre en question

De temps en temps, il faut savoir prendre du recul et se remettre en question.

Développer un mental à tout épreuve c’est aussi savoir se remettre en question lorsque cela devient nécessaire.

C’est éviter de s’endormir sur ses lauriers avant qu’il ne soit trop tard.

Les grands champions ont tous cette mentalité de battant qui leur fait rechercher de nouveaux défis plutôt que de se reposer sur leurs acquis.

De la même manière, vous devez apprendre à tirer des leçons de vos erreurs et assumer votre part de responsabilité lorsque celle-ci est engagée.

Vous acquerrez l’estime de collaborateurs qui verront que vous êtes juste et lucide et seront donc bien plus enclins à vous soutenir lorsque cela est nécessaire.

15- Libérez votre Potentiel

Pour libérer votre potentiel, posez-vous ces questions : Imaginez que vous gagnez au loto. Vous n’avez plus de limite.

  • Que choisissez-vous de faire ?
  • Qu’aimez-vous vraiment faire ?
  • Quel est le métier que vous auriez choisi si l’argent n’était plus une préoccupation ?
  • Quelles sont vos valeurs et vos convictions les plus profondes ?
  • Qu’est ce qui permettrait que vous ayez un engagement réel et total dans votre vie ?
  • Quels sont les gens que vous souhaitez aider ?
  • Qu’aimeriez-vous que les gens disent de vous en votre absence ?
  • Qu’est-ce qui vous donne le plus grand sentiment d’importance ? « Le besoin de se sentir important est une des différences majeures entre l’homme et l’animal. »
  • Quelles compétences pourraient vous permettre de dépasser vos rêves ?

16- Booster votre Créativité

Qu’est ce qu’ un esprit Créatif? avoir un esprit créatif c’est:

  • C’est imaginer d’autres choix car plus une personne dispose de choix, plus elle se met en état de réussite.
  • C’est voir en chaque problème une solution car chaque personne dispose de toutes les ressources pour réussir.
  • C’est déguster l’instant présent car il n’y a pas d’échec, seulement des feed-back.
  • C’est trouver en chaque obstacle une opportunité d’apprentissage.

Pour aller plus loin je vous laisse le lien de mon article autour de la créativité.

C- CONCLUSION

Pour conclure, avoir un mental à toute épreuve, c’est Prendre soin de votre santé mentale, car c’est grâce à votre mental que vous pouvez surmonter les exigences de la vie quotidiennes.

Posez-vous souvent cette question: De quoi ai-je besoin?

« Quel est LE besoin supérieur que vous souhaitez adresser ? »

C’est à dire celui qui vous permettra de vous sentir bien dans vos baskets et de repousser vos propres limites.

Votre déclaration doit donner un sens élevé à votre vie, quelque chose de plus important que votre personne, qui la dépasse.

Votre déclaration d’intention doit comporter 5 éléments : des valeurs, une vision, un sens, une mission et des buts. Elle peut concerner sa propre personne, une famille ou un groupe de personnes afin d’améliorer leur vie ou leur manière de travailler pour un monde meilleur plein d’ondes positives.

L’apport majeur de MASLOW est de considérer que c’est en satisfaisant vos besoins primaires que vous vous libérez pour satisfaire des besoins supérieurs.

L’américain Abraham MASLOW a découvert la pyramide des besoins.

Les peurs, les doutes et les conflits latents le potentiel des personnes et les freinent dans leur vie.

MASLOW conclut que 98 % des gens ne parviennent pas à atteindre la totalité de leur potentiel à cause d’un ou plusieurs de ces obstacles mentaux.

Cherchez votre but ultime, trouvez votre mission de vie. Je vous propose de suivre les étapes que j’explique dans cette vidéo où vous allez découvrir les éléments suivants:

  • Qu’est ce qu’ une mission de vie ?
  • Et à quoi ça sert ?
  • En quoi est-ce important de déterminer notre mission de vie ?
  • Pourquoi êtes vous sur terre ?
  • Quelles sont vos forces ?vos compétences et vos talents ?
  • Découvrez la technique de la toile de Spiderman.
  • Technique de la visualisation
  • Comment être SMART?
  • Le plan triangle.

Avec tous mes vœux de réussite et de bonheur pour vous.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire